Découvrez dans cet article pourquoi votre corps vous parle et quels sont les maux que vous pouvez empêcher ou mieux comprendre.

Metamedecine ou médecine

 

 

 

D’une manière ou d’une autre, notre corps nous alerte des différentes souffrances dont nous sommes victimes à partir de nos croyances ou de nos attitudes mentales.

Le corps dégage ce que le mental ne parvient pas à traduire consciemment.

 

 

À partir de cette approche, le but est de déterminer les causes mentales des blessures, des accidents, des maladies ou des scénarios répétitifs dans la vie d’une personne afin de s’en libérer pour une guérison définitive.

 

 

On pourrait comparer la Médecine et la Métamédecine à un iceberg.

 

La médecine s’occupe de la partie émergée.

Elle soigne des symptômes, atténue des douleurs ou élimine des effets par des traitements ou interventions chirurgicales.

 

 

La metamedecine se charge de la partie immergée qui correspond à l’inconscient.

Elle s’intéresse à la partie qui est à l’origine de la manifestation et élimine les causes.

 

 

D’après Claudia Rainville, psychothérapeute canadienne, écrivain, conférencière et fondatrice de la metamedecine, il s’agit dans un premier temps d’identifier l’organe touché en tenant compte de son rôle pour ensuite définir la nature de la manifestation, le moment de son apparition, sa résonance et rechercher tout lien de cause à effet.

 

 

C’est une démarche fondamentalement inductive plutôt que déductive basée sur une relation d’accompagnement de la personne afin qu’elle conscientise la cause du problème.

On considère qu’une partie d’elle-même a les clefs pour se sortir de la situation.

 

Céline Duclos

Crédit photo

Laisser un commentaire