longévité

Longévité : astuces simples pour avoir une longue vie

 

Vivre plus longtemps ? Vous comme moi, nous ne nous en cachons pas. Nous le souhaitons. Beaucoup d’œuvres cinématographiques et d’œuvres littéraires ont mis en scène la recherche de la vie éternelle. C’est bien évidemment un mythe. Cependant, elle reflète les envies enfouies ou non de l’Homme. Etre centenaire n’est certainement pas une finalité, les gens meurent tous un jour. Cela semble être un moyen parmi tant d’autres pour assister à l’accomplissement de l’être humain. Certains veulent rester pour voir l’aboutissement de leurs rêves ; d’autres, pour passer plus de temps avec les personnes qu’ils chérissent ; d’autres par curiosité intellectuelle et d’autres enfin par peur de l’inconnu.

Néanmoins, ce genre de fantasmagorie peut se concrétiser. Rajouter quelques années à son espérance de vie est tout à fait possible. Il ne s’agit pas d’un procédé d’expériences scientifiques ou d’expériences médicales dérogeant aux valeurs de la vie et de la bienséance. Par exemple, il y a le clonage ou la cryogénisation. Des procédés simples, à la portée de tous et sans danger suffisent. Après trois ans d’expérimentations et d’enquêtes, dix astuces sures et naturelles ont été découvert pour augmenter votre longévité. Le but sera de renforcer votre mental et votre corps et surtout, de mettre les deux en phase. Un équilibre de la personne sera ainsi instauré.

Fortification du corps pour augmenter votre longévité

1.      Utilisez la force de vos jambes : Marchez !

Nul besoin de courir un marathon. Il suffit d’une marche rapide de trente minutes trois fois par semaine ou plus. Selon une étude comparative d’hommes retraités pratiquant régulièrement cet exercice et d’hommes qui n’en faisaient point, leur taux de puissance aérobie et la flexibilité de leurs hanches ont augmenté. Selon Gareth Jones, directrice du Centre canadien pour l’activité et les personnes âgées à London en Ontario, cet exercice restreint l’âge physiologique de dix bonnes années.

2.       Musclez votre corps : soulevez des poids

D’après une simple observation, les haltérophiles possèdent une force avoisinant la moitié de leur âge. Sachez juste que la dégénérescence musculaire et des os peuvent être prévenues par des exercices de musculation. Pour appuyer cette théorie, un groupe de femmes post ménopausées de cinquante ans et plus s’était mis à soulever des poids deux fois par semaine. Etonnamment, au bout d’un moment, elles avaient une force égalant celle d’une adulte d’environ trente ans.

3.       Ajoutez des suppléments à votre régime.

Le calcium éloigne le risque d’ostéoporose, une maladie caractérisée par une fragilité excessive des os. De plus, les vitamines B12 sont efficaces contre les trous de mémoire et les risques de démence. L’acide folique dans une préparation riche en vitamines contre le risque de cancer du côlon. En résumé, ce qui prime est d’avoir un régime alimentaire riche et équilibrée.

4.       Le poisson et l’oméga_3

La consommation de poissons une à deux fois par semaine a des vertus préventives remarquables. Adieu risque de crise cardiaque fatale, adieu risque de cancers et bonjour symptômes de la polyarthrite rhumatoïde en baisse. En résumé, ce sont des maladies et des accidents cardio-vasculaires que tous autant que nous sommes, voulons éviter. C’est en grande partie grâce aux matières grasses oméga_3 du poisson. Ils réduisent aussi le taux de triglycérides, un gras stocké dans le sang associé à la formation de caillots. Ces derniers sont susceptibles de baisser le rythme cardiaque et la pression sanguine. Ils peuvent également ralentir le durcissement des artères et la formation de plaques.

5.       Fumer, c’est mauvais pour la santé

C’est connu «  fumer, ça tue ». Les rechutes de crises cardiaques liées au tabagisme peuvent être réduites de 30% si l’on arrête de fumer. De plus, sachez  que vous serez comparable à un non-fumeur avec les avantages si vous cessez cette habitude à l’âge de trente ans. Arrêter à l’âge de cinquante ans éloigne de 50% la mort pour les quinze prochaines années à vivre. Les poumons ont besoin de respirer l’air pur et non se faire enfumer. Les risques de cancer du poumon seront ainsi restreints.

Fortification du mental

6.       Voyez le verre à moitié plein et non à moitié vide

Ceux qui sont restés, pas à six pieds sous terre, connaissent la définition exacte de ce qu’est l’optimiste. Le stress, physiologiquement parlant, c’est une production de cortisol et d’adrénaline. Ces deux éléments sont nécessaires pour faire face à des dangers passagers. Et si le stress vient définitivement s’installer, les conséquences seraient promptement néfastes sur le système immunitaire du corps. Prenez donc la vie du bon côté. Faites appel à la loi de l’attraction. Vieillir ne doit pas être une conception négative. Au contraire, l’accepter et le prendre dans le bon sens vous déleste d’un  fardeau. Les gens qui le font vivent jusqu’à sept ans et demi de plus, comparés à ceux, qui voient le verre à moitié vide.

 

longévité

7.       Evitez la déprime, ayez un « pet »

Adopter un animal, s’en occuper, se concentrer sur ce dernier, cela distance les peines et les soucis du quotidien. En effet un animal domestique nous pousse à focaliser notre attention sur autre chose que nous-mêmes. Après tout, un animal va indubitablement aimer et être fidèle à son maitre quoi qu’il advienne. Vous oublierez aussitôt dans son énergique aboiement ou dans son doux miaulement la lourdeur de vos problèmes.

8.       Privilégiez les relations humaines : passez du temps avec vos amis

Avoir une vie sociale paraît tout aussi efficace. Le sentiment d’isolement attire la déprime et nous avons vu quelques lignes auparavant, quels effets indésirables la solitude engendre. Pendant treize ans, Thomas Glass, professeur agrégé à l’École de santé publique Johns Hopkins Bloomberg de Baltimore, a porté une étude sur trois mille personnes de soixante cinq ans s’investissant dans un ensemble d’activités. Il en a déduit que le social apporte des gains en matière de longévité. S’entendre avec autrui nous met ainsi sur la voie de l’optimisme et de la bonne humeur.

9.       Sachez tendre la main pour donner et non seulement pour recevoir

Aider son prochain, ne serait-ce que quelques minutes par jour, permet à une personne de voir ses vieux jours au beau fixe. Etre serviable et être gentil augmente l’estime de soi. Cela procure une indéniable satisfaction personnelle. Ce ne sont pas uniquement des bénéfices sur le plan mental mais aussi sur le plan physique.

10.   Stimuler votre cerveau en vous occupant l’esprit

La démence vient à ceux qui n’exploitent pas leurs neurones… apprenez ! Lire un livre, jouer à des jeux, prendre des cours de langue ou de musique, jouer au bridge ou à des casse-têtes difficiles, etc. Il est impératif d’apprendre. Cela augmente les capacités du cerveau. Il en devient plus actif, plus vif et constamment en alerte. Vous prendrez de cette façon de l’âge mais dans de bonnes conditions.

Des moyens banals mais efficaces

 

Il existe d’innombrables moyens pour augmenter sa longévité. La base repose principalement sur le bien-être personnel. D’autres astuces conseillent de trouver l’amour avec le grand A, avoir la foi, avoir une vie sexuelle satisfaisante, méditer, déjeuner, rire, dormir assez, brosser les dents et mettre la soie dentaire, boire du thé vert ou du thé blanc, etc. Et même le simple fait de respirer profondément rallonge notre espérance de vie.

Allant des habitudes personnelles à améliorer aux toutes nouvelles expériences, le but sera principalement de donner du pep au corps humain. De plus, l’envie de vivre ne repose que sur la motivation personnelle. Après tout, on est maitre de son destin et responsable de sa propre vie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *