famille heureuse

Les secrets d’une famille heureuse

 
 
 
 
 

Concilier vie familiale, vie professionnelle et vie sociale est une gymnastique à la fois intellectuelle et physique. Les cours dispensés au lycée et dans les universités ne fournissent aucune information là-dessus. C’est l’école de la vie qui nous prépare tels des soldats avant de partir en guerre. Peu importe le niveau d’études, les diplômes et les expériences, c’est une activité qui requiert une très bonne maîtrise du temps. Le secret d’une vie harmonieuse étant l’organisation.

 
 

La mise en place d’un planning journalier

 

Une journée type d’une mère active est balancée entre les tâches ménagères, les courses, le travail, les rendez-vous chez le pédiatre, le médecin ou le dentiste, la salle de sport, les sorties entre amis ou en amoureux. En l’absence de méthode spécifique, elle s’épuise facilement, devient irascible, et crée une atmosphère tendue. Pour passer une journée agréable, il faut tout d’abord établir et suivre un calendrier. C’est une sorte de registre qui donne des informations précises sur les tâches à accomplir, les personnes concernées et les heures de travail. Si le support est un papier, ce calendrier doit être affiché dans un endroit où il sera très visible, comme le couloir, le réfrigérateur. Mais il peut aussi être dupliqué en autant d’exemplaires que de membres de la famille. En fonction des moyens à la disposition de chacun, un calendrier électronique ou en ligne peut également être utilisé. En cas d’imprévus, ou de travail urgent ou particulier, rien n’empêche d’envoyer un coup de fil aux intéressés, ou de communiquer à travers des écrits comme des lettres, des mots sur des papillons autocollants amovibles, et des SMS.

Grâce au calendrier, les tâches ménagères ne ressemblent plus à une dure besogne. Mais encore faut-il savoir répartir les rôles de chacun. Il faut déléguer les activités et faire participer les enfants pour fortifier les liens. Les aînés peuvent par exemple nettoyer et ranger toutes les pièces de la maison, faire la vaisselle, faire leur propre lessive et du repassage, et faire la cuisine. Les plus petits peuvent ranger leurs chambres et leurs jouets, aider dans la préparation des repas, débarrasser la table. Cependant, si les enfants sont encore en bas âge, il est préférable de se lever très tôt pour effectuer les tâches de nettoyage et de rangement, préparer les repas de toute la famille avant d’aller au bureau. Au retour du travail, nous aurons plus de temps à consacrer à nos rejetons.

 
 

Contrôler le budget

 

Gérer le budget familial peut donner une tranquillité d’esprit. La peur de facture impayée ou une lettre de mise en garde sera du passé. On aura un aperçu des comptes, on n’aura pas de surprise à la fin du mois. Autrement dit, les dépenses sont analysées et maîtrisées. Connaître dans les moindres détails les opérations monétaires permettra de réduire les coûts inutiles ou de prévenir les dépenses du prochain mois très tôt. Il faut éviter de penser comme certaines personnes qui croient que s’ils marchent à l’aveugle, ils n’auront pas de soucis à la fin du mois. Au contraire, ils auront plus de préoccupations, car ils ne sauront pas vraiment l’état de leur budget et le montant restant. La plupart du temps, ces individus ont du mal à boucler le mois en cours. Il faut donc s’y mettre et lister les paiements.

 

famille heureuse

 

Comment s’y prendre concrètement ? Tout d’abord, il va falloir énumérer les frais fixes, ceux qui sont à régler mensuellement. Il s’agit du loyer, de l’électricité, des factures du téléphone, les écolages des enfants, les assurances et bien d’autres encore. On aura donc une idée de nos déboursements mensuels. Ensuite, on inventorie les dépenses courantes. Elles varient d’un mois à l’autre. Il s’agit de l’alimentation, des frais de cantine ou encore les frais de restauration divers. Puisque cela dépend de la famille, il est possible d’être plus souple ou encore être plus rigide. Enfin, le dernier tableau regroupe les dépenses exceptionnelles, ce sont les imprévus par exemple la maladie ou les réparations à faire à cause d’un matériel défectueux. Une fois que l’inventaire est fini, le déduire de ses gains donnera la marge de manœuvre. La règle d’or est d’être économe et ne pas se laisser tenter par des dépenses inutiles. Il faut garder à l’esprit les préférences de chaque membre de la famille pendant les courses sans pour autant se ruiner. Il est aussi nécessaire d’épargner pour éviter d’être à découvert.

 
 

Vivre sainement et profiter de la famille

 

Une bonne hygiène de vie avec un repas équilibré et une maison propre et rangée contribue à une vie familiale heureuse. Donc, il est primordial d’établir une alimentation complète et selon le besoin de chaque membre de la famille. L’essentiel est de relayer les repas copieux avec les légers. Les palais seront ravis et le portefeuille aussi. Mettre de l’ordre dans chaque pièce de la maison est aussi un bon moyen d’avoir la sérénité. Alors, chacun doit s’occuper de sa chambre et le maintenir dans un état honorable.

Il faut accumuler les moments mémorables avec ceux qui ont de l’importance pour soi. La famille heureuse pourrait organiser une visite au parc, des balades en ville ou planifier des fêtes surprises. Cela renforcera de toute évidence les liens entre les différents membres.

 
 

S’organiser en famille n’est pas compliqué, il faut juste s’appliquer. Un bon programme équilibrera la vie en famille heureuse et le stress se fera moins sentir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *