Le stress des exams est bien connu. Apprenez à choisir le bon du mauvais stress avec cet article et ces conseils.

Comment lutter contre le stress des concours ?

 
 
 
 
Je reçois ce matin un article d’un psychiatre cabinet conseil, filtrage de mon système de veille sur internet portant sur le stress, qui donne quelques conseils sur comment gérer son stress en période d’exams et de concours…

(en bas d’article, le lien vers le billet conseil)

Comment lutter contre le stress ? Facile….

En cette période dont les échéances des concours approchent et la pression monte pour nos chers concourants, un bon nombre de conseils, trucs et astuces, méthodes sont disponibles un peu partout sur le net pour vous donner la formule magique de la gestion du stress…

Si préserver son sommeil, prendre soin de son corps et avoir une alimentation saine contribuent à un équilibre de votre système et améliore la stabilité de votre stress, cela ne fait aucun doute !

 

Même si vous ne croyez pas, chers étudiants, à cette morale, il est clairement identifié scientifiquement que la manière dont vous prenez soin de vous influe sur vos résultats d’une manière ou d’une autre. Si cela s’applique aux sportifs, pourquoi cela ne s’appliquerait pas à vous ?

 

Peut-être pensez-vous qu’un sportif en a besoin et pas vous, que prendre soin de soi physiquement n’a aucun impact sur sa santé psychologique…

 

FAUX !

Tout et lié, une grande forme physique facilitera plus d’enthousiasme, plus de détermination et encore plus de vivacité d’esprit, tout comme un bon état mental vous donnera des ailes et vous permettra de dépasser des limites physiques.

 

Je sais par contre qu’on peut être tenté par tous ces trucs et astuces que l’on essaie en dernière minute comme remède pour un stress encombrant et inhibant nos facultés mentales.

 

Et des conseils, le monde n’en n’est pas avare et vous en trouverez un peu partout, y compris dans cet article :

– Arrêter de fumer

– Ecouter de la musique

– Aller au cinéma

– Diminution d’alcool

– Alimentation diversifiée

– Abandonner toute révision la veille

– Un vrai petit déjeuner

– Dialoguer avec ses amis sur le chemin de l’exam

– etc. ….

 

Je vais vous faire une confidence :

 

J’ai passé des exams et concours, j’ai été stressé, beaucoup stressé sans jamais appliquer le dixième de tous ces conseils, et j’ai pourtant obtenu des diplômes !

Je vous dirais même que j’ai fait l’inverse sauf pour l’alcool que je ne consommais pas. (Oui, c’est vrai !!!!)

 

Vous l’avez compris, je ne suis pas pour ce genre de conseils qui peuvent être bons dans certains cas bien sûr mais pas applicables pour tous.

 

Ce n’est pas parce que vous irez au cinéma que vous allez déstresser obligatoirement, ce n’est pas parce que du jour au lendemain vous allez prendre un « vrai » petit déjeuner que vous appréhenderez mieux le concours et ce n’est pas parce que vous allez « déconner » avec vos potes que vous vous libèrerez de la pression.

C’est du très court terme, c’est temporaire et même si ça peut être utile à certain avec de vrais bénéfices, c’est loin d’être le cas pour tout le monde…

 

En général, tout ce qui est du domaine du changement de comportement en cette période n’est pas efficace et peut même au contraire augmenter le stress car vous sortirez de vos schémas habituels, vous déstabilisant encore plus fortement.

 

Essayer de se défaire du stress en testant de nouvelles formules est certainement la dernière des choses à faire.

 

Alors Comment lutter contre le stress des concours ?

Déjà, vous pouvez vous dire qu’il est opportun d’équilibrer son stress.

Il est préférable d’avoir un peu d’adrénaline pour être alerte et favoriser la concentration.

Car un concours, c’est une compétition. Vous pouvez avoir 16 et ne pas être reçu, vous le savez. Il est donc bon de maintenir une vigilence minimum pour être compétitif ! Donc, attention aux idées reçues comme quoi le stress c’est pas bon…Il est préférable d’être suffisamment tonique sans tension tout en étant relâché. Le bon équilibre, c’est vous qui le trouvez.

 

Ensuite, il est parfois bon, justement, de revenir dans ce que vous savez faire, dans votre espace intérieur, pour vous mettre en sécurité. Si vous vous retrouvez à réviser la veille car vous n’avez pas fait l’effort avant, (c’est vraiment pas le top) mais si ça vous rassure, faites-le, si vous avez pour habitude de ne pas être un super communiquant, et bien restez silencieux. Qu’est ce qui marche le mieux pour vous habituellement ?

Si vous pensez que « déconner », c’est mieux pour vous mais que vous ne le faites pas, lâchez-vous immédiatement…

 

En résumé, ne changez pas vos habitudes si vous pensez que celles-ci sont les plus aidantes pour vous préparer au mieux.

Enfin, et c’est de loin la meilleure stratégie, plutôt que de rester dans les mêmes schémas ou de faire des changements de dernières minutes pour réguler le stress, posez-vous ces questions :

– Quels sont les points sur lesquels vous vous interrogez ?

– Qu’est ce que ça vous apporte de penser à cette réussite ou cet échec ?

– Sur une échelle de 1 à 10, quelle est votre % de réussite et quelle est votre part de responsabilité ?

– De quoi avez-vous besoin pour être au top de vos capacités ?

– Dans les remarques que vous vous faites, êtes-vous vraiment objectif ?

– De quoi êtes-vous si curieux pour penser autant à l’examen ?

– Avez-vous assez de recul sur la situation ?

– Que se passerait-il en cas d’échec et quel est votre plan B ?

– Que se passerait-il en cas de succès et à quoi aurez-vous accès ?

 

Le stress est un signal qui vous alerte en un millième de secondes et plus ou moins fortement, sur le fait que vous n’avez peut-être pas toutes les ressources pour répondre à l’interprétation de la situation. Entretenu par des pensées négatives et des doutes, il s’installe, gagne du terrain et transforme la situation comme étant inquiétante voir inabordable.

 

Notre conseil, vérifiez par vous-même si votre état de stress est valable. Dans 80% des cas, c’est votre émulation de pensées qui déforme la réalité au point de la percevoir beaucoup plus négativement que ce qu’elle est vraiment.

 

Au pire, si vous avez d’excellentes raisons de penser ne pas pouvoir être à la hauteur, à quoi ça sert de stresser ? Focalisez-vous sur votre plan B…

 

Que la force soit avec vous maintenant que vous savez comment lutter contre le stress…

Yohan Duclos

http://www.jactiv.ouest-france.fr/vie-pratique/forme-sante/exams-comment-gerer-mon-stress-5183

 

Crédit Photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *