avoir un enfant

Une transition particulière : avoir un enfant

Avoir un enfant est un moment important dans la vie d’une femme, mais aussi d’un couple. Cette transition s’accompagne de nombreux changements au quotidien, aussi bien pendant la grossesse qu’une fois après la naissance de l’enfant.

Comment bien vivre ce changement et pourquoi la maternité est un bouleversement ? Elément de réponse avec Isabelle, experte en transition de vie.

 

Avoir un enfant, une large palette d’expériences

 

Souvent associé au moment particulier de la mise au monde d’un enfant, le mot maternité recouvre de nombreuses expériences que vivent les femmes :

 

  • désir ou non d’enfant
  • réalisation de ce désir à travers la grossesse
  • difficultés pour réaliser ce désir : stérilité, fausse-couche, avortement
  • grossesse non désirée
  • accouchement, adoption
  • découverte de l’enfant
  • après-naissance ou après-adoption : devenir mère, trouver sa nouvelle place dans la famille, dans la société, reprendre le travail, confier son enfant, allaiter ou pas
  • être mère au jour le jour

 

Ces expériences s’accompagnent de transformations physiques, psychologiques, sociales et familiales.

Un processus fait de multiples transitions…

 

La maternité est un processus qui commence tôt dans la vie d’une fillette, dans ses jeux et ses rêves «je serai une maman et j’aurai dix enfants» ou au contraire « je n’aurai jamais d’enfants et je serai exploratrice ». Ces rêves de la petite fille parlent du lien à sa propre mère, mais aussi à son père.

C’est pourquoi le rapport d’une femme à la maternité – qui vient questionner la vie psychique et désirante de la femme en la faisant passer par des transitions multiples – est souvent paradoxal et ambigu. Comme l’écrit Jean-Marie Delassus (Le sens de la maternité -Editions Dunod) : «On ne naît pas mère, on le devient … C’est un long parcours qui retrouve un trésor laissé de côté depuis l’enfance, constitué pendant l’enfance : la mère est un secret d’enfance. »

…Des transitions pas toujours évidentes

 

Pour certaines, ces passages sont évidents et simples. Pour d’autres, au contraire, ils entraînent difficultés, doutes, interrogations, mal-être. Et même quand le bébé est là, il arrive, plus souvent qu’on ne le croit et surtout qu’on ne le dit, que la joie ne soit pas au rendez-vous, remplacée par le mal-être et la culpabilité.

C’est ce que montre Chloé Guerber-Cahuzac dans son film L’autre naissance (Abacaris Films – 2014) : «Très peu de femmes osent parler de leur impossibilité à devenir à leurs propres yeux une mère suffisamment bonne pour l’enfant qu’elles viennent de mettre au monde.
Parce qu’elles ont traversé l’épreuve de difficultés maternelles majeures, quatre femmes disent dans ce film ce que notre société refuse de voir en face : il ne va pas de soi de devenir mère.»

… à soutenir et accompagner

 

Il est important qu’une femme qui rencontre des difficultés ou des questionnements sur son chemin de future mère ou de mère puisse exprimer ce qu’elle ressent personnellement, loin des a priori, des idées toutes faites, des croyances et des jugements. Son bien-être et celui de son entourage en dépendent.

L’art-thérapie, lui offre un espace bienveillant pour déposer, transformer, prendre soin, rêver, inventer, créer sa maternité en exprimant sans mot ce qu’il est impossible de dire : peinture, dessin, collage, modelage, écriture, voix donnent à la femme la possibilité de reconnaitre, d’accueillir, d’exprimer et de partager ce qu’elle ressent, dans la confidentialité, l’accueil, le non-jugement et le respect. Parce que devenir ou être mère est une aventure.

Article rédigé par Isabelle Reboul, art-thérapeute et labélisée ODBI.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *