se déconnecter

14 exercices pour prendre du recul

 
 
 
 
 

Avec le printemps, vient les jours allongés et les weeks-end prolongés, c’est donc l’occasion parfaite pour prendre du recul. Ralentir vos mouvements, éteindre votre portable et votre ordinateur, faire taire votre mental…même pendant vos journées off, avez–vous du mal à débrancher ? Pour comprendre ce qui vous empêche de lâcher prise et apprendre à vivre le moment présent, découvrez 16 exercices simples pour passer sans effort en mode « pause ».

 

Installé tranquillement en terrasse avec des amis, votre portable professionnel se met alors à vibrer…Vous aviez pourtant promis de l’éteindre !  Oui mais voilà, au boulot les choses changent rapidement et vous êtes réaliste, vous savez que les problèmes ne s’évaporeront pas comme par magie !

Prendre du recul : Nouvelles Technologies, nouvelles angoisses

 

Arrêter de penser en boucle, d’enchaîner les gestes automatiques et de faire plusieurs choses à la fois, c’est ce que l’on appel se déconnecter. Si l’exercice à l’air simple, en pratique, il est beaucoup plus difficile à cause de l’invasion des nouvelles technologies. Ces outils, censés nous faciliter le quotidien sont en fait tout, sauf propices à notre bien-être. Vous restez sur le qui-vive avec l’inquiétude de rater une opportunité ou une information importante. Cela réveillent en vous de vieilles angoisses : la solitude, le vide et l’exclusion.

Faire le vide et se déconnecter pour revenir physiquement et mentalement dans l’instant va à l’encontre des valeurs de notre culture : la performance, la productivité, l’anticipation ou encore la compétition. Pourtant, ce lâcher prise conscient est une nécessité pour votre équilibre. Et contrairement à ce que l’on croit, il ne s’agit pas de cesser d’être intelligent ou créatif mais bien d’une vraie maîtrise de soi pour vous permettre de façonner votre vie en conscience.

Les Exercices pour vous recentrer et prendre du recul

 

Exercice 1 : Prendre conscience de son corps

 

Le premier exercice est inspiré de l’ayurvéda, qui a pour objectif de se recentrer sur le corps.

Choisissez une huile corporelle (monoï, huile d’amande douce), si la sensation de l’huile vous déplait, remplacez-la par de l’eau tiède. Nu dans votre douche ou votre bain, fermez les yeux, puis faites couler l’huile au-dessus de votre tête. Concentrez vous sur l’odeur agréable et la sensation de l’huile glissant le long de votre visage, puis sur votre corps. Massez votre plexus solaire avec la paume de votre main en effectuant des cercles lents dans le sens des aiguilles d’une montre. Le plexus solaire ou plexus cœliaque est un plexus nerveux situé au niveau de l’abdomen entre le sternum et le nombril.

 

Exercice 2 : Définir son mantra personnel

 

Ce second exercice reprend les convictions du Dr Stephen Russel : C’est en logeant des affirmations positives dans l’inconscient que l’on peut surmonter les pensées négatives.

Choisissez l’affirmation qui vous défini le mieux :

  • « Je suis au cœur du monde »
  • « Je suis maître de ma vie »
  • « Je suis là où je dois être »

Ecrivez-la au moins 6 fois (afin que les circuits cérébraux soient infiltrés). Enoncez-la ensuite à voix haute et clairement chaque fois que vous l’écrivez. Faites l’exercice dès que vous vous sentez happé par le besoin d’être recentré.

 

Exercice 3 : Créez votre propre sanctuaire imaginaire

 

Asseyez-vous et fermez les yeux. Détendez-vous et respirez amplement. Imaginez-vous dans un cadre naturel d’une grande beauté, réel ou imaginaire. L’essentiel est que vous y trouviez confort et sérénité. Explorez cet environnement et remarquez tous les détails : les couleurs, les odeurs ; les sons. Ressentez le plaisir de vous y promener, de vous y allonger. Créez mentalement une maison et arrangez les détails à votre gré puis accomplissez un petit rituel d’inauguration. Chaque fois que vous y séjournerez, vous vous sentirez plus serein, plus présent et plus sûr de vous même.

Les Exercices pour lâcher le contrôle

 

Exercice 4 : Partez en reportage

 

Choisissez un morceau de territoire que vous ne connaissez pas, situé dans un périmètre que vous connaissez (lieu d’habitations ou de vacances). Le principe est simple : vous allez partir en reportage, à la découverte de cet endroit, sans en parler à quelqu’un, afin de rester focalisé sur votre ressenti. Munissez-vous d’un carnet ou d’un appareil photo. Pendant toute la durée de l’expérience, enregistrez chaque détails ; Demandez des renseignements aux gens que vous rencontrez, goutez des plats inhabituels et laissez-vous guider par la curiosité. Au retour, rédigez votre reportage.

 

Exercice 5 : Votre journée sans dessus dessous

 

Listez dans les moindres détails, toutes les habitudes de votre journée type du moment (l’horaire du lever, la façon dont vous vous préparez, les étapes de votre journée, votre place à table etc..). Le but : bousculer les étapes.

Faites toutes ces actions dans le désordre et différemment et prêtez une attention particulière à ce que vous ressentez. Vous prendrez ainsi conscience que la nouveauté ne génère pas forcement de l’insécurité, mais qu’en plus de ça, elle a aussi le pouvoir de redynamiser votre quotidien, parfois trop vécu en mode ‘pilotage automatique ».

 

Exercice 6 : Laissez-vous porter

 

La crainte de l’inconnu va de pair avec le besoin de tout (ou presque) contrôler. Le temps d’une journée ou d’un week-end, vous allez adopter la posture inverse. Choisissez une personne de confiance et demandez-lui d’établir le programme de la journée.

 

se déconnecter

 

Il est essentiel de respecter deux conditions pour que l’expérience porte vraiment ses fruits :

  • Premièrement, le décideur doit innover, l’expérience échouera si vous choisissez un parcours mille fois balisé.
  • Deuxièmement, le suiveur doit suivre le programme sans juger les choix, sans comparer, mais en déployant tous ses sens.

Les Exercices pour apaiser votre esprit

 

Exercice 7 : Chargez la barque aux soucis

 

Un exercice pour se délester des fardeaux mentaux inutiles.

Installez-vous confortablement, fermez les yeux et respirez profondément. Visualisez-vous au bord d’une rivière. Visualisez une barque qui vogue vers vous. Fiable et solide. Elle vous est envoyée pour vous soulager. Observez-là en détails avant de la laisser accoster près de vous. Pensez à ce qui vous préoccupe en ce moment le plus. Ces soucis peuvent prendre la forme d’objets, d’images ou de sensations. Déposez-les dans la barque et ressentez votre soulagement. Observez maintenant la barque chargée de vos soucis qui s’éloigne et ressentez la légèreté que cela vous procure. Suivez-la des yeux jusqu’à ce qu’elle disparaisse puis ouvrez les yeux lentement.

 

Exercice 8 : Faites la paix grâce à votre main

 

Touchez votre pouce avec votre index et souvenez-vous d’un moment où vous avez ressenti une grande fatigue physique. Touchez ensuite votre pouce avec votre majeur et souvenez-vous d’un échange très affectueux avec une personne particulière. Touchez maintenant votre pouce avec votre annulaire et rappelez-vous du geste le plus affectueux que vous ayez reçu. Revivez la scène comme un cadeau. Touchez votre pouce avec votre auriculaire et allez par la pensée dans un endroit de rêve. Imprégnez-vous profondément de sa beauté.

 

Exercice 9 : Ecrivez votre trop-plein

 

Vous aurez besoin pour cet exercice d’un grand cahier et de programmer votre réveil chaque matin, 20mn avant l’heure de lever habituelle. Pendant 20mn, notez tout ce qui vous vient à l’esprit, sans faire le tri. Ne vous souciez ni du style, ni de la calligraphie ; petit tracas, grands projets, ne refusez rien et ne jugez pas. Une fois les 2O mn écoulées, fermez le cahier sans vous relire.

Le but de cette pratique est que vous soyez prêt à vous délester de la vie que vous avez planifiée pour avoir la vie qui vous attend. Vous pourrez vous relire tous les deux mois pour prendre un peu de recul.

Les exercices pour revenir à la réalité

 

Exercice 10 : Parlez-vous comme à un ami

 

Vous vous sentez agité ? Préoccupé ? Prenez quelques minutes pour vous détendre de manière active : faites des mots croisés, buvez un thé, assemblez un bouquet de fleurs…Bref, occupez vous avec plaisir. Lorsque vous sentez la pression retomber, isolez-vous au calme et entamez un dialogue avec vous-même, comme vous le feriez avec un ami : « Qu’est-ce qui ne va pas ? Depuis quand es-tu tendu ? »  et n’interrompez ce dialogue, que lorsque vous vous sentez allégé de votre fardeau.

 

Exercice 11 : Préparez-vous au pire

 

Identifiez ce qui nourrit votre anxiété du moment. Elaguez l’arbre de vos pensées jusqu’à ce que vous trouviez la branche porteuse de stress.

Formulez votre crainte dominante sur le mode « Et si… » :

  • Et si le temps était pluvieux pendant toutes le week-end ?
  • Et si je reste dans cette entreprise que je ne supporte plus ?
  • Et si je deviens malade ?

Essayez d’envisager les conséquences si ces évènements avaient vraiment lieu. Pour chaque problèmes, préparez une solution : je décide de me former pour compléter mes compétences.  Vous prendrez ainsi conscience que, quelles que soient les circonstances, vous pouvez toujours rester acteur de votre vie.

 

Exercice 12 : Mettez-vous au travail

 

Formulez à haute voix la pensée qui vous angoisse. Puis notez-la et posez-vous les bonnes questions :

  • Est-ce que c’est vrai ?
  • Est-ce que je suis absolument sûr que c’est vrai ?
  • Quelle réaction suscite en moi cette pensée ?
  • Que serais-je sans cette pensée ?

Les Exercices pour retrouver les sens

 

Exercice 13 : Ma dernière minute

(Ne pratiquez pas cet exercice si vous êtes déprimé ou en dépression)

Imaginez qu’il ne vous reste que quelques minutes à vivre. Posez-vous 3 questions :

  • Qu’aimeriez-vous que l’on dise de vous après votre mort ?
  • Que regrettez-vous de ne pas avoir fait ?
  • Qu’est ce qui vous rend le plus fier ?

Listez ce qui peut alimenter votre projet existentiel et choisissez ce que vous pouvez faire dans les 24h.

 

Exercice 14 : Je cuisine ma conscience

 

  • Le projet : Vous imaginez un menu, ce qui ferait vraiment plaisir à vos convives. Visualisez les plats, la table, l’ambiance. Ecrivez ensuite la liste de vos ingrédients.
  • L’engagement : sentez les aliments, palpez-les et goûtez-les. Laissez alors venir les sensations et les souvenirs qu’ils vous évoquent.
  • La création : Tranchez, pelez, faites cuire les aliments et observez votre réaction : fierté ? crainte ? fébrilité ? doute ?
  • Le partage : Servez le plat à vos convives et sollicitez leurs avis.

Cuisiner et manger provoque des émotions puissantes ; les partager est une façon de vivre de manière très intense le moment présent.

Voilà quelques exercices à faire au calme, chez vous, pour enfin prendre du recul et vous relaxer ! N’hésitez pas à partager vos impressions en commentaire.

 

Source : psychologie (magazine)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *